mardi 15 septembre 2015

Le Chant du Diable décortiqué dans Zone Livre :-)


http://polar.zonelivre.fr/frederick-rapilly-le-chant-du-diable/

L’AVIS DE JEAN-MARC VOLANT

Sur une plage, une jeune femme est retrouvée en état de choc avec une tête tranchée entre les mains… Une vidéo très morbide montrant une jeune femme terrorisée devant les cris d’une autre femme est envoyée à une rédaction journalistique…
Au même moment, le journaliste Mark Torkan enquête sur le meurtre foudroyant d’une jeune escort girl russe.
Ces évènements tragiques ont-ils un lien entre eux ? Qui a commis ces atroces choses ? et pourquoi ?
Le journaliste Torkan, déjà fortement éprouvé par la mort d’une jeune femme à qui il tenait bcp lors de l’incendie d’une discothèque à Bali (voir le précédent roman de l’auteur) va devoir faire face à un retoutable assassin, un assassin qu’il avait déjà croisé et que la presse avait baptisé « Teknokiller »… Ces nouveaux meurtres et actes commis de sang froid vont mener la vie dure au journaliste et la photographe américaine qui l’épaulait déjà lors de leur première enquête…Ravivant des souvenirs douloureux, Torkan va devoir faire face à ses démons et trouver le lien entre le meurtre sauvage d’une jeune escort girl russe et d’autres crimes tout aussi effroyables, sous forme de tortures filmées en vidéo et envoyées au journal Paris Flash… Surtout que tout semble indiquer que l’on veut mettre le journaliste sur la piste du meurtrier au moyen d’indices, avec des citations tirées de la Bible…
Pour son deuxième thriller, le romancier français Frédérick Rapilly retrouve ses précédents personnages de son « Chant des Ames », à savoir le journaliste Mark Torkan et la photographe Katie Jackson pour une sombre affaire de prostitution en Thaïlande en lien avec les triades chinoises et autres gens pas très catholiques…
Avec une belle entrée en matière (et ce, à chaque chapitre) avec les paroles de deux chansons des « Pierres qui roulent » (je vous laisse deviner lesquelles) et au moyen d’infos réelles plus ou moins détournées, le romancier français nous fait vivre à travers une écriture bien travaillée, bien soignée en rebondissements, actions et suspense bien garanti, une excellente aventure bien palpitante avec le diable en trame de fond…Mais quelle est la nature de ce diable ?
De fausses pistes en révélations, et autres flashbacks qui nous font découvrir les personnages (c’est ma première lecture de l’auteur) auxquels on ne peut que s’attacher, j’ai beaucoup aimé cette lecture. Sans excès, mais extrêmement bien dosé dans les effets pour faire tenir le lecteur en haleine, ce thriller a de quoi rivaliser avec les grands du genre français. Frédérick Rapilly peut prétendre faire partie de la cour des grands : on a affaire à un roman bien maitrisé, et très agréable à lire, sans fioritures, sans user des grosses ficelles du genre.
Un vrai bon plaisir de lecture donc et je crois que d’ici peu, je me surprendrai à écouter ce fameux « Chant des Ames » qui nul doute, doit etre aussi bon…
/